La fissure – Jean-Paul Didierlaurent

2 Permalink 0

Auteur : Jean-Paul Didierlaurent

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 336

Éditions Au Diable vauvert (18 janvier 2018)

Xavier est le dernier représentant commercial d’une entreprise de nains de jardin ; si l’entreprise a été rachetée par les Américains, les nains sont quant à eux désormais fabriqués en Chine. 

A chaque fin de semaine son rituel : celui de partir pour le week-end avec sa femme, Angèle, dans sa résidence secondaire dans les Cévennes. 

Sauf qu’un matin comme un autre, alors qu’il est en train de prendre son petit-déjeuner sur la terrasse, il aperçoit une fissure dans le mur. Une fissure qui va tout changer. 

Je remercie très chaleureusement Jean-Paul Didierlaurent pour son précieux cadeau. Pour mon premier Salon du Livre en tant que romancière, à Besançon, je me suis retrouvée assise à côté de cet homme adorable, à tel point que, comme cadeau de bienvenue, il m’a offert son dernier roman.

 

Sur les conseils d’une amie, j’avais lu Le Liseur du 6h27 dont on a tellement entendu parler depuis (et que j’ai offert de maintes fois pour tout le bien qu’il procure).

Je n’ai jamais relu Jean-Paul Didierlaurent depuis, allez savoir pourquoi. Mais je pense que dans la vie il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous et celui-ci en est un. Définitivement. 

J’ai donc lu La fissure sans me poser de questions. J’ai passé 1 jour et demi à écouter l’auteur présenter son roman à ses nombreux et fidèles lecteurs (qui tous venaient lui faire part de leur reconnaissance, de leur plaisir de LE lire et même du goût de lire qu’il avait pu redonner à certains – que c’est beau !).

 

Ma lecture démarre sur le ton de l’humour car Xavier est un homme simple qui, sur un coup de tête, décide que rien ne va plus. 

Il faut dire qu’il cumule le pauvre : sa résidence secondaire se fissure, il décide d’arracher la vigne qui encombre sa façade mais qui plait tant à Madame, et, en reculant pour mieux voir la fissure il écrase la patte de son chihuahua ; pire encore, en un rien de temps, seules les mauvaises nouvelles fleurissent son quotidien professionnel. 

Puisque c’est comme ça, il va prendre le taureau par les cornes, assumer son choix : quelle taille a cette fissure ? D’où vient-elle ? Que cache-t-elle ? Il a besoin d’en avoir le coeur net. 

Ma pauvre chérie, les fissures en maçonnerie, c’est comme les rides chez les humains. L’apparition de la première ne fait qu’annoncer les suivantes. 

 

Ainsi, avec une écriture toujours aussi agréable à lire alternant à la fois l’humour et le sérieux de la vie, Jean-Paul Didierlaurent nous entraine dans les méandres de celle de Xavier qui, une fois sorti du droit chemin, ne cesse de s’en écarter. 

La promesse de 4ème de couverture est bien réelle : «il entreprend un périple extrême et merveilleux jusqu’à l’autre bout du monde». Alors oui, on part des Cévennes et d’un quotidien pas joli joli, et oui, on atterrit à l’autre bout du monde (au sens strict du terme). Et la quête dans laquelle s’est lancé Xavier a tout son sens…

Le titre est bien choisi, me direz-vous. Et plutôt deux fois qu’une, j’ai envie d’ajouter ! Car, vous comprendrez en le lisant, qu'une fissure peut en cacher une autre…

Bravo Jean-Paul Didierlaurent, vous m’avez complètement embarquée dans votre histoire d’homme, de nain de jardin et de voyage !

 

Présentation du roman aux Éditions Au Diable vauvert

 

A propos de l’auteur :
Jean-Paul Didierlaurent vit dans les Vosges. Nouvelliste lauréat de nombreux concours de nouvelles, deux fois lauréat du Prix Hemingway, son premier roman, Le Liseur du 6h27, connaît un immenses succès au Diable vauvert puis chez Folio (370.000 ex vendus), reçoit les prix du Roman d’Entreprise et du Travail, Michel Tournier, du Festival du Premier Roman de Chambéry, du CEZAM Inter CE, du Livre Pourpre, Complètement livres et de nombreux prix de lecteurs en médiathèques, et est traduit dans 31 pays. Il est en cours d’adaptation au cinéma. Jean-Paul Didierlaurent a depuis publié au Diable vauvert un premier recueil de ses nouvelles, MacadamLe Reste de leur vie, roman réédité chez Folio, et La Fissure.

2 Comments
  • DF
    septembre 26, 2018

    J'en garde le souvenir d'un livre drôle aux virages très originaux.

    • carobookine
      septembre 27, 2018

      Absolument !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *