La fille qui aimait les abeilles – Santa Maria Montefiore

2 Permalink 0

Auteur : Santa Maria Montefiore

Genre : Roman étranger

Nombre de pages : 352

Éditions Charleston (6 octobre 2017)

Quand Trixie tombe amoureuse de Jasper, elle est loin de se douter que son amour est impossible… elle, est une jeune fille qui sourit à la vie, lui, un musicien prometteur et pourtant, lorsque sa mère, Grâce, découvre l’identité de son amoureux elle sait immédiatement que sa fille chérie est promise à un chagrin d’amour.

Roman lu en tant que Lectrice des Éditions Charleston !

 

Posée comme ceci, l’histoire est simple et commune à beaucoup d’autres mais en réalité il n’en est rien ! Car l’auteure a une plume sensible et douce qui nous fait ressentir à nous lectrice le bonheur d’aimer et d’entre aimée. 

Alternant entre deux époques, celle de Trixie dans les années 70, et celle de Grâce dans les années 30, La fille qui aimait les abeilles est un magnifique roman sur l’amour. L’amour homme/femme mais aussi l’amour filial car ce sont deux histoires d’amour qui nous sont contées au travers du temps, l’amour qui traverse les générations et aimerait faire tomber toutes les barrières.

 

Et puis les abeilles ont un rôle majeur dans ce roman. Le père de Grâce est apiculteur, il sensibilise sa fille à leur beauté et lui enseigne comment en prendre soin. De père en fille, puis de mère en fille, c’est tout un savoir-faire et une passion qui se transmettent. Quoi de plus beau que de marcher dans les pas de ses aïeuls ?

En bref, j’ai adoré ce roman dont le titre me plait beaucoup et l’histoire m’a beaucoup touchée. Un digne roman Charleston, Bravo !

 

Présentation du roman aux Éditions Charleston

 

A propos de l’auteur :
Avec trois millions d’exemplaires vendus et des traductions en vingt-cinq langues, Santa Montefiore vit à Londres avec son mari, lui-même auteur à succès, et leurs deux enfants. Diplômée d’espagnol et d’italien, elle a fait des études de communication. Elle écrit des histoires depuis l’école, et ses romans mêlent souvent amour, aventure et lieux exotiques !

2 Comments
  • La Rousse Bouquine
    octobre 20, 2017

    Le miel, les abeilles… Décidement, le thème les a inspirés chez Charleston ! 😉

    • carobookine
      octobre 21, 2017

      Oui, très !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *