La Délicatesse du homard – Laure Manel

0 Permalink 0

Auteur : Laure Manel

Genre : Premier roman

Nombre de pages : 352

Éditions Michel Lafon (18 mai 2017)

 

Lors d'une ballade à cheval, François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre une femme sur la plage. Inconsciente, esseulée, comme échouée. À bout de forces. Immédiatement, il décide de la ramener chez lui pour prendre soin d'elle. 

Au fil des jours, la jeune femme, Elsa, reprend des forces et apprend à faire connaissance avec son hôte mais sans jamais se dévoiler elle-même. Si elle a tiré un trait sur son passé, elle doit maintenant se tourner vers l'avenir. Ce qui n'est pas si simple…

Je remercie chaleureusement les Éditions Michel Lafon pour la lecture du premier roman de Laure Manel publié en papier. Je remercie aussi Angélique des Lectures de Lily pour cette lecture commune et nos échanges au fil des pages. 

La Délicatesse du homard, quel joli titre, tout en finesse, dont vous découvrirez la signification à la toute fin du livre (je ne sais pas vous mais moi j'aime bien comprendre le titre, c'est important).
La couverture représentant cette femme nonchalante au bord de mer est une invitation à la lecture en douceur. Et le terme de "délicatesse" est bien choisi car la première moitié du livre est particulièrement délicate et tendre. 

Quel plaisir de faire la connaissance de ces deux êtres fragiles mais bons. Meurtris dans leur coeur, ils avaient fait le choix d'une vie sans surprise et voilà qu'ils se retrouvent l'un et l'autre sous le même toit à partager une vie à deux sans son intimité… J’ai beaucoup aimé toute cette partie qui est empreinte de tendresse avec une part de mystère car on ne connaît pas leurs passés. 

Des passés qu'on apprend par la suite et qui apportent une part dramatique à l'histoire. Heureusement qu'il y a des descriptions de paysages de bord de mer à couper le souffle (je suis une inconditionnelle des "vues mer") pour apporter un peu de douceur à l'intrigue qui se révèle profondément triste. Si les malheurs n'arrivent pas qu'aux autres, malheureusement certains les cumulent…

Moi qui ai de la famille dans l'équitation, j'ai bien aimé le lieu où se déroule la plupart de l'intrigue. Francois est propriétaire d'un club hippique, les chevaux occupent une place importante. Elsa a peur des chevaux, mais elle apprend à surpasser sa peur (on en vient même à parler d’équithérapie, ce qui est très intéressant). 

Ecrit à deux voix (un chapitre sur deux est conté par Elsa, l’autre par François, avec un enchainement fluide et sans redondance), La Délicatesse du homard offre un agréable moment de lecture.
Ma seule réserve : les événements des cent dernières pages qui défilent un peu à toute vitesse (contrairement à toute la 1ère moitié du livre qui elle est très lente, mais d'une lenteur appréciable qui permet d'être en adéquation avec les sentiments des personnages). En somme, une jolie découverte et un livre très agréable à lire cet été !

Retrouvez la chronique des Lectures de Lily.

Présentation du roman aux Éditions Michel Lafon.

 

A propos de l’auteur :
Laure Manel est enseignante dans le Maine-et-Loire. La Délicatesse du homard, son premier roman publié en papier, a connu un incroyable succès sur Internet depuis sa parution.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *