Kate Hannigan – Catherine Cookson

0 Permalink 0

Auteur : Catherine Cookson

Genre : Roman étranger

Nombre de pages : 288

Éditions Charleston (15 septembre 2017)

Le soir de la veillée de Noel, Kate Hannigan âgée de 18 ans met au monde une petite fille, Annie, fruit d'un amour illégal. Alors qu'elle souffre terriblement lors de son accouchement, elle doit la vie au Docteur Prince qui ne cessera de s'en faire pour la petite Annie. 

Ainsi, chaque chapitre s'ouvre sur une nouvelle veillée de Noël, à une ou plusieurs années d'écart, et nous suivons la vie des personnages qui évoluent. 

Roman lu en tant que Lectrice Charleston !

Kate Hannigan est la plus belle fille du coron, mais après avoir perdu sa virginité hors mariage, elle devient une pestiférée. Sa mère souffre sous les coups incessants de son père. Kate est obligée de travailler pour (sur)vivre.
Mais la vie, dont elle n'espérait plus rien, va lui offrir quelques compensations en la mettant au service de maîtres qui seront bons avec elle. Et grâce à qui elle deviendra une femme respectée et respectable.
Ainsi, elle ouvrira les yeux sur les sentiments qui la lient au médecin. Même si, à l'époque, en bonne catholique, le respect des bonnes convenances passaient avant son plaisir personnel. D'autant que le médecin n'est pas de son rang et qu'il est marié, il y a donc deux fois plus de difficultés…

C'est un bon dans le passé que l'on fait en lisant Kate Hannigan, retour à une époque révolue où la religion passait avant toute chose. Honte à ceux qui n'étaient pas de bons chrétiens et pire encore à ceux qui se disaient athés. Il n'empêche que l'amour est universel et que l'attirance d'un homme et d'une femme l'un envers l'autre a, à force de persévérance, parfois renversé des barrières. 

La plume de Catherine Cookson est très agréable à lire et j'ai beaucoup aimé le principe de toujours se retrouver à Noel, date symbolique pour les catholiques qui réjouit les plus heureux et à contrario peine parfois les plus malheureux en leur rappelant à quel point ils sont miséreux.
La vie peut être cruelle mais Kate incarne à elle seule le symbole de ceux qui veulent tout faire pour s'en sortir. 

Entre volonté d'émancipation, passion amoureuse et complots, Kate Hannigan est digne des plus belles histoires d'amour. Un petit régal de lecture, so british

 

Présentation du roman aux Éditions Charleston

 

A propos de l’auteure :
Catherine Cookson (1906-1998), née dans le coeur industriel du Tyneside, au nord-est de l’Angleterre, est la fille illégitime d’une femme qu’elle prenait pour sa soeur aînée. La pauvreté, l’exploitation de la classe ouvrière et l’emprise de la religion lui laisseront une empreinte qu’elle gardera toute sa vie. À quarante ans, elle commence à écrire un roman qui dépeint les conditions de vie de ces milieux défavorisés et devient l’une des romancières les plus estimées. Elle est anoblie en 1986. Avec plus de 130 millions d’exemplaires vendus, 104 romans à son actif, traduits dans 25 langues, elle est l’un des monuments de la littérature anglaise.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *