Jours d’inceste – Anonyme

0 Permalink 0

Auteur : Anonyme

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre Demarty

Genre : Récit

Nombre de pages : 160

Éditions Payot (septembre 2017)

Je remercie sincèrement les Éditions Payot pour la découverte de ce récit poignant.

Ecrit sous couvert d’anonymat, Jours d’inceste (au pluriel, vous remarquerez) est une lecture éprouvante ; pour le sujet qu’elle traite : l’inceste sur une gamine entre 3 et 21 ans.

L’auteure démarre son récit en racontant ce qui a mis fin à ses relations incestueuses avec son père, l’indifférence totale de son entourage qui a passé sous silence ce qu’elle leur avait confié (et que certains savaient peut-être déjà) et, pire encore, le déni dans lequel elle a fini par s’enfermer pour protéger sa famille.

Le témoignage de l’auteure est saisissant. Car si bien sûr elle a beaucoup souffert, entre une mère indifférente et un père violent, de victime elle est devenue consentante. L’auteure ne cache rien. Elle parle de désir, d’envie et de plaisir. De jalousie, mais aussi de désillusion…

Mon père est mon secret. Mon secret, c’est qu’il me violait. Mais le secret sous le secret, c’est que parfois j’aimais ça. Parfois, j’en avais envie, et parfois je cherchais à le séduire et je le poussais à me baiser.

 

Jours d’inceste est cru, choquant, parfois même terrifiant, mais aussi très intéressant. Car finalement, parler d’un sujet tabou nous y sensibilise. Et cela arrive malheureusement plus souvent qu’on ne pense…

Dans ma noirceur j’avais envie de lui moi aussi, mais dans mon cœur je ne voulais plus jamais qu’il me touche.

 

Présentation du roman aux Éditions Payot

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *