Interview rieuse avec Virginie Grimaldi

0 Permalink 1

.

Interview

.

L’interview Carobookine : le rendez-vous incontournable pour vous lecteurs.

Chaque mois un auteur prend la parole et nous dévoile ses secrets d’écrivain.

  .

Virginie Grimaldi

«J’aime que le quotidien soit léger, rieur et doux»

icone_K5

Auteur d’un best-seller irrésistible, Le Premier Jour du reste de ma vie, et lauréate du prix E-crire Aufeminin 2014, Virginie Grimaldi passe son temps à écrire : de la liste des courses au roman, en passant par son blog Femme Sweet Femme qui connaît un beau succès.

A l’occasion de la sortie de son deuxième roman, Tu comprendras quand tu seras plus grande, édité chez Fayard, j’ai le plaisir de lui poser quelques questions pour vous la faire connaître mieux.

..

carobookine_logo_rose_ITV

Le 4/05 dernier étaient publiés le même jour ton 1er roman en Livre de Poche et ton 2ème roman chez Fayard.
Comment te sens-tu aujourd’hui ?

Virginie Grimaldi : Je suis sur un petit nuage. C’est un rêve qui se réalise, alors je savoure ces moments magiques.

.

carobookine_logo_rose_ITV

Dans les médias, on te présente comme celle «qui tient le blog Femme sweet femme».
Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, comment le présenterais-tu ? Qu’y écris-tu ? A qui t’adresses-tu  ?

Virginie Grimaldi : C’est difficile de le définir, certains billets se veulent drôles, d’autres abordent des sujets plus graves. J’y écris des chroniques du quotidien, le mien, même si le trait est souvent grossi pour faire rire et/ou toucher.
.

carobookine_logo_rose_ITV

Comment passe-t-on de la rédaction de chroniques de blog à l’écriture de son premier roman ?

Virginie Grimaldi : En fait, je ne fais pas de lien entre le blog et le roman, ce sont juste des moyens d’expression. J’ai toujours aimé écrire, le support importe peu.
Au tout début, j’avais ce rêve d’écrire des livres, mais je le croyais inaccessible. Alors j’ai ouvert un blog et, pendant des années, il a comblé ce besoin de partager mes mots et mes émotions. Et puis, il y a eu un concours de nouvelles, les encouragements de mes proches et de mes lecteurs, et je me suis dit « Pourquoi pas ? ».

.

carobookine_logo_rose_ITV

Dans Tu comprendras quand tu seras plus grande on passe du rire aux larmes.
Quelle émotion préfères-tu procurer à tes lecteurs : fou rire ou larmes de joie ?

Virginie Grimaldi : Je n’ai pas de préférence, j’aime provoquer des émotions, quelles qu’elles soient. J’aime faire rire, parce que je crois qu’on en a bien besoin ; j’aime émouvoir, parce que c’est bon de savoir que d’autres personnes sont touchées par ce qui sort de mes tripes.

.

carobookine_logo_rose_ITVLe premier jour du reste de ma vie se déroulait principalement en croisière, Tu comprendras quand tu seras plus grande au bord de l’océan à Biarritz. La mer est-elle ta destination vacances favorite ?

Virginie Grimaldi : Oh oui ! Je vis près de l’océan, je ne pourrais pas m’en passer.

.

carobookine_logo_rose_ITV

Tu fais partie du genre nouveau de la «chick-lit» : un roman écrit par une femme et qui plait particulièrement aux femmes. Tes lectrices se retrouvent dans tes personnages et leur vie quotidienne.
Quelle est ta recette pour nous les faire si bien aimer ? Pourquoi avons-nous l’impression de les connaître ?

Virginie Grimaldi : Je n’y pense pas vraiment, ce sont les personnages qui s’imposent à moi. Quand j’écris, j’ai l’impression qu’ils sont à côté de moi, qu’ils me soufflent leurs histoires. C’est comme s’ils existaient vraiment, c’est même un déchirement de les quitter à la fin du livre…

.

carobookine_logo_rose_ITV

Le premier jour du reste de ma vie, puis Tu comprendras quand tu seras plus grande sont des titres longs qui disent beaucoup de choses.
Comment les choisis-tu ?

Virginie Grimaldi : Le titre du premier roman a été choisi par mon éditeur. Pour le deuxième, il m’est venu pendant l’écriture, tout naturellement. Je l’ai proposé à mon éditrice, qui a adoré : on avait notre titre !

.

carobookine_logo_rose_ITV

Es-tu à l’image de tes personnages : une bonne vivante qui aime profiter de la vie en chantant, dansant et racontant des blagues  ?

Virginie Grimaldi : J’aimerais répondre que je suis une personne très sérieuse, mature et organisée, mais mes proches t’enverraient des mails pour te révéler la supercherie. J’aime que le quotidien soit léger, rieur et doux. Sans doute parce que c’est ce qui me permet d’équilibrer la part plus grave et anxieuse qui se niche tout au fond de moi.
.

carobookine_logo_rose_ITV

Comme Julia qui se retrouve dans une situation inconfortable lors de la séance de gymnastique douce, quel a été ton plus grand moment de solitude ?

Virginie Grimaldi : Il y en a tellement… Je ne manque d’ailleurs pas de les raconter sur mon blog, ce qui m’a valu le surnom de Pierre Richard. J’hésite entre la fois où j’ai acheté une paire de chaussures dont j’étais fière, même si j’avais l’impression que la droite était un peu plus serrée que la gauche. Après avoir marché avec pendant une semaine, j’ai réalisé qu’il y avait deux pointures d’écart entre les deux…
Ou la fois où j’ai fait la queue à la Poste avec la jupe coincée dans la culotte. Ou la fois où j’ai critiqué ma belle-mère près de babyphone, avec mon mari de l’autre côté. En fait, je crois que ma vie est un moment de solitude !
.

carobookine_logo_rose_ITV

Serais-tu déjà en train de penser au troisième roman ? Comment fais-tu connaissance avec ton nouveau lieu, tes nouveaux personnages, ta nouvelle intrigue ?

Virginie Grimaldi : Je fais plus qu’y penser : il est en cours et déjà signé chez Fayard ! Je suis dans cette phase où j’y pense en permanence, les personnages me parlent, je trimballe partout mon petit carnet, il y a encore quelques inconnues, mais j’aime me faire surprendre.

.

carobookine_logo_rose_ITVQuelle est ta devise ?
.
Virginie Grimaldi : « Plus profondément le chagrin creusera votre être, plus vous pourrez contenir de joie » – Khalil Gibran

.

carobookine_logo_rose_ITV

Toi qui es écrivain, t’arrive-t-il de lire d’autres auteurs ?
.
Virginie Grimaldi : J’ai du mal à lire quand je suis en période d’écriture, mais je lis beaucoup le reste du temps. J’aime tellement me laisser embarquer dans une histoire, ne pas avoir envie de refermer le livre, avoir hâte d’aller le retrouver…

.

carobookine_logo_rose_ITV

Quel est ton dernier coup de cœur ?
.
Virginie Grimaldi : Un gros gros coup de cœur pour Le confident d’Hélène Grémillon. J’ai complètement plongé, et tous ceux à qui je le recommande sont conquis.

.

carobookine_logo_rose_ITV

Quelle est ta lecture du moment ?
.
Virginie Grimaldi : Je n’ai pas ouvert de livre depuis quelque temps, j’ai besoin de me concentrer sur la construction de mon troisième.

.

carobookine_logo_rose_ITV

L’interview Carobookine, c’est chaque mois un nouvel auteur qui prend la parole : un cercle d’intimes pour les abonnés Carobookine.
Tu as joué le jeu des confidences (merci !). Maintenant c’est à toi de choisir qui tu souhaites nous faire connaitre mieux. Alors, à qui passes-tu le relais ? Quel sera le prochain à nous dévoiler ses secrets d’écrivain ?
Virginie Grimaldi :
 Merci à toi Caro, c’était très agréable ! Je passe le relais à Sophie Henrionnet, qui écrit des romans aussi drôles et touchants qu’elle.

.

Virginie, merci d’avoir joué le jeu des confidences et encore Bravo pour Tu comprendras quand tu seras plus grande. Longue vie à Julia, Greg, Marine, Louise, Gustave, Léon et tous les autres… !


carobookine_logo_rose

.

Blog de l’auteur

Virginie Grimaldi est sur Facebook

Lire mes chroniques sur Le premier jour du reste de ma vie et Tu comprendras quand tu seras plus grande

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *