Hâte-toi de vivre – Laure Rollier

4 Permalink 2

Auteur : Laure Rollier – lauréate du Mazarine Book Day #2

Genre : Feel-good book

Nombre de pages : 270

Éditions Mazarine (21 février 2018)

Léo, prof de philo dans la région d’Agen qui habite en collocation avec Louise, a une panne de réveil. Terriblement en retard, elle met les bouchées doubles pour aller jusqu’au lycée où elle enseigne. Mais, sur le trajet, sa voiture percute un bus. 

A son réveil, à l’hôpital, Léo est déboussolée. Elle n’a pas conscience du temps qu’elle est restée dans le coma, mais il a dû y avoir des dégâts car, étrangement, Mamie Lina, sa grand-mère décédée, est à ses côtés. 

Je remercie les Éditions Mazarine pour la découverte en avant-première du roman de la lauréate du Mazarine Book Day#2. 

Vous connaissez le principe ?
Au mois de mars, lors d’une journée porte ouverte, quiconque a un manuscrit dans ses tiroirs est invité à venir le présenter en live à des blogueurs/ses et éditeurs/trices. Une occasion unique pour convaincre que votre livre vaut la peine d’être édité. C’est ce qu’a réussi à faire Laure Rollier et pour cela je la félicite !

A noter : le Mazarine Book Day #3 aura lieu le samedi 17/03/18. Pensez à vous inscrire !

 

Hâte-toi de vivre est le roman feel-good par excellence : il se lit vite et bien, le ton est léger, la plume est directe, les personnages sont tous sympas, les chapitres sont courts et il finit bien (pas de secret, c’est un feel-good). 

Au tout début, j’avoue, je me suis demandé ce que la grand-mère pouvait bien apporter à l’intrigue. Car Léo est bien entourée : elle habite en collocation avec Louise, toutes deux sont amies avec Juju. Tess, la fille de Louise, s’ajoute à cette joyeuse bande lorsqu’elle n’est pas chez son père. Mais pourquoi donc Léo aurait-elle besoin de Mamie Lina ?

En réalité, c'est tout simple : avec son accident, Léo relativise, elle voit les choses différemment. Et Mamie Lina intervient de façon intempestive dans la vie de Léo, la poussant à dire ou à faire des choses qu’elle n’avait pas l’intention de mener à terme. Mais toujours pour la bonne cause : aller voir ses parents, discuter avec son père, accepter de partir en voyage scolaire…

D'autant que si elle pensait être la seule à se rendre compte de la présence de sa grand-mère, elle s’aperçoit très vite que Tess la voit aussi, et c’est une drôle de cohabitation qui s’installe dans la maison.

Sans même s’en rendre compte, Léo va changer, évoluer, et ceux qui gravitent autour d’elle aussi. Chacun va trouver sa place, son rythme et vivre sa vie. Jusqu’au dénouement final qui ne manquera pas de vous surprendre

La lauréate du Mazarine Book Day 2017 a réussi son pari !

 

Présentation du roman aux Éditions Mazarine

 

A propos de l’auteur :
Laure Rollier est la lauréate du Mazarine Book Day 2017. Son premier roman Ce que tu ne sais pas, publié sur son blog Les Ecrits de Laure, a connu un beau succès sur Internet.

Facebook de l'auteure 

4 Comments
  • OLIVIER
    mai 22, 2018

    Ce roman se lit très facilement et j'ai passé un très bon moment. Beaucoup d'humour. Un seul regret: le style. Un peu trop simpliste . La fin est inattendue.

    • carobookine
      mai 25, 2018

      La fin est même très innatendue ! Je partage votre avis 😉

  • anouklibrary
    février 25, 2018

    J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire, je suis peut-être trop terre à terre pour croire à l'apparition de Mamie Lina mais ce roman m'a déçue de bout en bout malheureusement 🙁

    • carobookine
      février 25, 2018

      Moi aussi j’étais perplexe avec l’apparition de Mamie Lina, mais au final j’ai passé un bon moment. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *