Est-ce ainsi que les hommes jugent ? – Mathieu Menegaux

Auteur : Mathieu Menegaux

Genre : Roman noir

Nombre de pages : 234

Éditions Grasset (2 mai 2018)

Janvier 2013. A 13 ans, alors qu’elle est déjà orpheline de mère, Claire assiste sous ses yeux à la mort de son père renversé par un chauffard.

Mars 2016. Gustavo, cadre supérieur dans l’industrie pharmaceutique, est levé du lit par l’intervention des forces de police à son domicile. Il a beau clamer son innocence, il est néanmoins mis en garde à vue pour homicide volontaire. 

Je remercie infiniment l’auteur pour sa dédicace personnalisée et les Éditions Grasset pour la lecture du troisième roman de Mathieu Menegaux. 

Lu en 24 heures, j’ai envie de vous dire d’emblée combien Est-ce ainsi que les hommes jugent ? est percutant, actuel, fort et poignant.

Comme j’ai déjà lu les deux premiers romans de l’auteur qui est, je le rappelle ma révélation de l’année 2017, je savais d’avance que ce nouveau roman serait du lourd. Et mon intime conviction ne m’a pas trompée…

Comment vous expliquer sans dévoiler l’intrigue ?
L’histoire de Gustavo est celle de monsieur tout le monde qui est au mauvais endroit au mauvais moment. Victime du système judiciaire dont la présomption d’innocence n’a que le nom, cet homme verra sa vie bouleversée. Chamboulée. Explosée en 1000 morceaux (la photo a du sens…).

Une fois démarré, ce livre se lit en apnée. 

Le lecteur est à la fois dans la tête de Gustavo, dans celle de sa femme, de Claire, de la police… On saute d’un personnage à un autre avec une intimité qui transperce et qui dérange. Car, tout individu que nous sommes, nous pouvons être réduit à un numéro si tant est que nous ne puissions apporter la preuve de notre innocence. Et la victime, comment faire pour lui rendre justice ?


Si vous n’avez pas encore lu Mathieu Menegaux, arrêtez tout et courez, foncez, filez acheter ce roman !!
Non seulement parce que l’histoire est incroyable, mais aussi parce qu’elle est servie par une plume talentueuse terriblement affûtée et juste. Enfin, parce que l’auteur manie à merveille l’art de regarder le monde dans lequel on vit et de s’inspirer des choses qui font désordre pour en faire un roman qui vous émeut.

Vous l’avez compris, mon avis est tranché : Est-ce ainsi que les hommes jugent ? est à mes yeux un excellent roman. Quant à vous, je vous laisse seul juge…

 

Présentation du roman aux Éditions Grasset

 

A propos de l’auteur :
Mathieu Menegaux est né en 1967. Il est l’auteur Je me suis tue (Grasset, 2015, Points 2017), primé aux Journées du Livre de Sablet, et de Un fils parfait (Grasset, 2017, Points 2018), prix Claude Chabrol du roman noir, en cours d’adaptation pour la télévision.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *