Constance – Rosie Thomas

2 Permalink 0

Auteur : Rosie Thomas

Traduit de l'anglais par Elisabeth Luc

Genre : Roman étranger

Nombre de pages : 432

Editeur : Charleston (7 mars 2017)

À sa naissance, en 1963, Constance est abandonnée par sa mère (avec pour seul souvenir une boucle d'oreille). «Bébé trouvé» recueilli dans un institut, elle est rapidement adoptée par Hilda et Tony Thorn qui ont déjà une fille, Jeanette, atteinte de surdité.
Le jour du décès de son père, Connie apprend maladroitement par une cousine son adoption qu'elle avait malgré tout toujours ressentie. Des années plus tard, après de nombreux voyages pour fuir une vie qui ne lui convenait pas, elle est devenue compositrice et habite Bali lorsque sa sœur lui annonce qu'elle est atteinte d'un cancer en phase terminale.

Immédiatement, malgré les conflits qui les ont opposées, elle rentre à Londres. 

Roman lu en tant que Lectrice Charleston !

 

J'ai toujours beaucoup aimé les histoires de fratrie.
Ici, deux sœurs que tout oppose. L'aînée est sourde et quasi muette, mais elle a malgré tout réussi à surmonter son handicap, elle s'est mariée avec Bill et ils ont eu un enfant, Noah. Connie s'est quant à elle toujours sentie exclue, du fait de son adoption bien sûr mais aussi à cause d'un amour illégitime dont elle n'a jamais su (se) guérir : celui d'être amoureuse de son beau-frère…

Dans toute famille il y a des histoires compliquées, des secrets, des non-dits, parfois même de la jalousie, mais alors là, vraiment, ces deux sœurs les cumulent ! Car bien entendu la vérité finit toujours par se savoir et Jeanette a découvert la liaison que sa sœur entretenait avec son mari. Depuis ce jour, les deux sœurs ne s'étaient plus reparlées.

Mais il est bien connu que face à la mort aucun conflit ne fait le poids et, dans l'adversité, face à la maladie, Jeanette et Connie se retrouvent et ont le temps de se parler à nouveau, de se dire les choses pour espérer partir en paix. Elles en viennent même à partager des moments de complicité.

A l’image des romans Charleston, l’alternance des chapitres entre le passé et le présent (qui se déroule en 2007, je précise) transporte le lecteur aux quatre coins du monde : de Bali à Londres, en passant par l’Australie, New York et même l’Ouzbékistan. C’est un réel plaisir que de découvrir des coutumes orientales extrêmement bien détaillées et des paysages magnifiques.

Au travers de cette forte et puissante relation entre sœurs, l’auteure aborde la question des relations familiales, du pouvoir de l’amour et même des conditions d’intégration d’une jeune immigrée clandestine en Occident. Un roman profondément humain avec des personnages attachants dans leur quête d’épanouissement.

 

 

Présentation du roman aux Editions Charleston

A propos de l’auteur :
Rosie Thomas est l'auteur d'une vingtaine de romans best-sellers en Angleterre, salués par la critique et traduits dans 10 pays. Grande voyageuse, elle a participé au rallye Pékin-Paris, marché dans les pas d’Ernest Shackleton en Géorgie du Sud, et exploré le Ladakh et le Cachemire afin de se documenter pour son roman Le Châle de Cachemire, qui a reçu le Prix du Grand Roman en Angleterre (RNA) en 2012.
Les Brumes du Caire a remporté le Prix du Livre Romantique en Angleterre.

2 Comments
  • anouklibrary
    mars 12, 2017

    J’avais lu « Les Brumes du Caire » que j’avais beaucoup aimé car il m’avait emmené voyager en Egypte et c’était beau. J’ai ajouté aussitôt « Constance » à ma WL et ta chronique me donne encore plus envie.

    • carobookine
      mars 13, 2017

      Tant mieux alors, ça me fait plaisir ! Tu me diras ce que tu en auras pensé. Bonne journée !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *