Comment aider ses proches sans y laisser sa peau – Janine-Sophie Giraudet

0 Permalink 0

Auteurs : Janine-Sophie Giraudet
et Inge Cantegreil-Kallen

Genre : Guide pratique à usage des aidants

Nombre de pages : 306

Éditions Robert Laffont (15 septembre 2016)

 

 

Dans le cadre du Forum du Livre de Saint-Louis, j’ai lu ce livre qui est comme un manuel pratique à destination de tous les aidants. 

Janine-Sophie Giraudet est médecin, Inge Cantegreil-Kallen neuropsychologue. Elles animent chaque mois un Café des Aidants à Paris

Je remercie les Éditions Robert Laffont pour cette lecture très instructive.
Ce livre n’est pas du genre de ceux que j’ai l’habitude de lire mais justement, il m’a bien plus car il m’a permis de m’intéresser à un sujet important : le rôle des aidants qui, par définition, sont des personnes qui aident les personnes malades. 

Le sous-titre, 8,3 millions d’Aidants et moi, et moi, et moi, est frappant car on se rend compte combien ce rôle d’Aidant concerne une grande part de la population, d’autant plus que ce chiffre est probablement sous-estimé. 

Ce livre est construit à la façon d’un guide pratique : avec des chapitres qui abordent des sujets d’importance (comme l’engagement que prennent les Aidants vis-à-vis des personnes malades, par exemple) mais aussi des test et mini-quizz pour s’auto-évaluer, un glossaire pour utiliser les bons mots et savoir vers qui se tourner en cas de besoin. 

Après cela, non seulement vous saurez tout sur l’hôpital mais vous serez désormais capable de vivre votre situation plus sereinement. Car, qu’on soit Aidant familial, proche ou professionnel, pour mener à bien sa mission de soutien envers la personne malade, il faut avant tout prendre soin de soi et savoir demander de l’aide.
Faire attention à sa santé, avoir une bonne hygiène de vie, ne pas s’oublier et si c’est déjà le cas, amorcer un changement pour ne pas devenir à son tour une personne malade. Car, comme l’écrivent les auteurs «Un aidant qui se néglige est un malade potentiel».

Comment aider ses proches sans y laisser sa peau est un ouvrage très intéressant (et non rébarbatif) et surtout, à mon sens, nécessaire. Avec l’allongement de la durée de vie, nous sommes tous des aidants ou malades potentiels. Ce livre est un soutien à toutes les personnes qui ont pris l’engagement d’aider les autres, qu’elles soient professionnelles de santé ou dans l’entourage de la personne malade. 

A sa lecture, j’ai pensé à des personnes que je connais et qui, dans cette situation, devraient parfois avoir le droit de souffler mais ne se l’autorisent pas faute de quoi elles culpabiliseraient. Mais, Janine-Sophie Giraudet (que j’ai donc rencontrée à Saint-Louis) l’a bien dit : pour être un bon aidant il faut aussi s’autoriser des moments pour soi, c’est indispensable. 

Au-delà du livre, j’ai fait une formidable rencontre avec une femme, médecin, engagée avec passion dans son métier de soignant. Janine-Sophie Giraudet, je vous remercie d’être venue jusqu’à nous en Alsace et d’avoir répondu à mes questions. Bonne continuation à vous. 

 

La plus grande découverte de ma génération, c’est que les êtres humains peuvent transformer leur vie en transformant leur état d’esprit. 

William James.

Le 21 juin est la Journée Nationale de l’Aidant, pensez-y ! 

Et consultez sur internet la liste des Cafés des Aidants, il y en a forcément un près de chez vous. 

 

Présentation du roman aux Éditions Robert Laffont

A propos des auteurs :
Janine-Sophie Giraudet est médecin, Inge Cantegreil-Kallen neuropsychologue. Elles animent chaque mois un Café des Aidants à Paris. 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *