Colza mécanique – Karin Brunk Holmqvist

0 Permalink 0

Auteur : Karin Brunk Holmqvist

Traduit du suédois par Carine Bruy

Genre : Roman étranger

Nombre de pages : 256

Éditions Mirobole (20 avril 2017)

Henning et Albert ont 68 et 73 ans. Ils vivent isolés dans une cabane dont ils ont la jouissance grâce aux bons soins d'un riche propriétaire, Olof Ardenkrantz. 
Leur vie est paisible, lorsque deux événements coup sur coup viennent bousculer leurs petites habitudes : la transformation de leur ancienne maison familiale en un centre de désintoxication pour femmes alcooliques et l’arrivée soudaine de chercheurs qui auraient eu vent de signes de vie extraterrestre. 

Malgré eux au coeur des événements, les deux frères aimeraient pourtant bien renouer avec la routine…

Je remercie les Éditions Mirobole pour la lecture pour le moins étonnante du dernier roman de Karin Brunk Holmqvist, l’une des auteurs les plus populaires de Suède. 

Colza mécanique, un titre original pour un bouquin non moins original. Avec une couverture étonnante. 

C’est dans le champ de colza qui jouxte leur terrain qu’est découvert un cercle étrange constellé de tâches brunes. Cercle qui serait dû à l’atterrissage d’une soucoupe volante. Quand, en plus de cet événement hors du commun, les frères voient apparaitre les premières résidentes du centre de désintoxication, rien ne va plus. Eux qui avaient leurs petites habitudes s’en voient chamboulés.
Mais pour ces deux célibataires indurcis, le changement a tout de même du bon car ils font des rencontres intéressantes, gagnent un peu d'argent et en ressortent aussi un peu plus grands. Car si vivre à deux leur suffit, ils ne sont pas contre donner un coup de main pour ceux qui oeuvrent à la (sur)vie de leur village. 

Avec des expressions telles que «Nom d’une pipe en bois !» et surtout avec beaucoup d’humour et de quiproquos, Colza mécanique est un livre qui fait du bien. 
Je ne connaissais pas l'auteure, mais j'ai passé un très bon moment en compagnie de ces vieux garçons très sympathiques. Une histoire dans laquelle l'amour d'une fratrie, la solidarité et l'entraide entre les villageois font chaud au coeur. 

"Ne laissez pas des soucis sans importance devenir de tels fardeaux que vos épaules s’affaissent et votre dos se courbe", disait leur mère. Elle tenait à ce qu’on ne se laisse pas abattre par la mauvaise volonté des autres ou les événements sur lesquels on n’avait pas prise.

 

Présentation du roman aux Éditions Mirobole

 

A propos de l’auteur :
Karin Brunk Holmqvist est née en 1944 au Sud de la Suède. Ses parents tenaient une boutique de vêtements pour hommes, et elle a une soeur plus âgée qu’elle de 13 mois seulement. Après avoir quitté tôt l’école, elle a exercé de nombreuses professions : assistante sociale, employée en maison d’arrêt, magicienne et même mannequin pour bikinis. Puis elle a suivi et réussi des études de sociologie, après lesquelles elle s’est impliquée dans la vie politique locale. Surtout, elle s’est alors mise à l’écriture : après plusieurs recueils de nouvelles et de poèmes, Aphrodite et vieilles dentelles est son premier roman. Ecrivain parmi les plus populaires en Suède, elle se consacre aujourd’hui à l’écriture. Elle a publié dix romans, vendus à plus de 1 million d’exemplaires. Elle est traduite en danois, allemand, norvégien et finnois.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *