Avant que naisse la forêt – Jérôme Chantreau

0 Permalink 0

Auteur : Jérôme Chantreau

Genre : Premier roman

Nombre de pages : 224

Editeur : Les Escales (25 août 2016)

icone_1er_roman

Albert mène avec sa femme et sa fille une vie paisible au bout du RER parisien. Métro, boulot, dodo, à une exception près : chaque jeudi, pour faire un pied de nez à la vie moderne qui nous engloutit, avec sa femme ils paressent au lit.
Un jour, un coup de fil insistant l’informe du décès de sa mère. Immédiatement il part pour la propriété familiale mayennaise, vieille demeure isolée, dans laquelle sa mère vivait recluse depuis plusieurs années. Seul au monde, avec pour seule compagnie l’urne contenant les cendres de sa mère, il s’immerge dans ses souvenirs et renoue avec la nature environnante qui fait partie de son ADN. Et là, le temps s’arrête…

carobookine_icone2_coul

Je remercie chaleureusement les Editions Les Escales pour la lecture du 1er roman de Jérôme Chantreau.

Comme à leur habitude, les Editions Les Escales nous font rêver rien qu’avec la couverture de ce roman qui représente une forêt illuminée par les rayons du soleil. Moi qui aime courir en forêt, ce 1er contact avec le roman est de bon augure. Si on y ajoute le fait que, parmi la multitude des livres de la Rentrée Littéraire, ce roman est l’un des 6 «Talents à découvrir» élus par le Comité de Lecture des magasins Cultura, forcément il mérite qu’on s’y intéresse. Et, en effet, l’originalité de l’histoire et la qualité de l’écriture forcent l’admiration.

D’une certaine façon, Albert est difficile à suivre. Cet homme moderne qui mène une vie assez tranquille devient un autre lorsqu’il se retrouve seul dans la propriété familiale. Victime d’une langueur communément appelée le «Béja» (une sorte de force supérieure qui s’abattrait sur tout être de cette famille revenant sur les terres de son enfance), il se laisse plonger dans l’abîme. Albert est touché par la mort de sa mère, la réalité est bien loin, alors il prend son temps, fouille dans ses affaires, retrouve ses disques et chansons favorites qui le replongent dans un temps où ses ancêtres étaient bien vivants (clin d’œil personnel avec la chanson Honesty de Billy Joël que j’ai pu écouter pendant des heures ! Et dont je me souviens encore des paroles par cœur, merci Jérôme Chantreau, j’ai adoré cette partie du livre). C’est toute son enfance qui refait surface, il s’y complait et se retrouve dans un état profond d’hébétude. En harmonie avec la nature qui est à la fois fascinante, sublime et enchanteresse, il en vient à entendre des voix et va même jusqu’à partir à la recherche d’un ermite qui, comme le dit la légende, vivrait dans la forêt.

Roman onirique qui entraine ce fils au plus profond de lui-même, Avant que naisse la forêt est un premier roman poétique sur les relations familiales et plus généralement le poids de notre héritage, ce que nos gênes nous transmettent de façon insidieuse. Au cœur d’une nature flamboyante et magnétique, l’homme cherche sa place entre légendes et secrets bien gardés. Jérôme Chantreau a déjà un style bien à lui, une écriture parfaitement maitrisée même si l’extrême langueur et la solitude ressenties à la lecture de son roman m’ont parfois fait décrocher.

icone_K2

Présentation du roman disponible chez Les Escales

Il faut du temps pour revenir en forêt. Il ne s’agit pas simplement de poser ses valises. Toute personne qui veut ressentir la puissance des bois profonds, et son effet bénéfique sur l’âme et le corps, doit prendre patience. Et marcher, sans autre but que celui d’attraper les idées au vol et de les laisser s’évaporer avec la transpiration des sous-bois.

.

A propos de l’auteur :
Après une enfance parisienne et des études littéraires, Jérôme Chantreau a créé un centre équestre. Il s’est formé parallèlement à la sylviculture pour exploiter la forêt attenante) la maison familiale. Aujourd’hui professeur de lettres, il vit dans le Pays Basque. Avant que naisse la forêt est son premier roman.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *